Salima Zahi

Salima Zahi, Céramiste à Pantin

photos : Maison Crème et Noémie Wonder
#ceramique #artisane #porcelaine #madeinfrance

 

Je travaille mes pièces à mi-chemin entre utilitaires et petites sculptures. Je remets en question les différentes manières d'utiliser un objet de tous les jours.

“Ici je verrai bien un oeuf à la coq et là disposé des mouillettes”

 

peux-tu nous en dire plus sur tes bouches ?


C’est un petit surnom, elles me rappellent différentes silhouettes surtout celle d’une rainette qui fait un groa.


De quelle région es-tu originaire ? Et ou habites tu ?


Je viens du Lot-et-garonne, j’habite un petit village, Duras, où il a un petit château. Depuis deux ans je vis à Paris.


L’adresse de ton atelier ?

L’atelier est au 56 avenue Jean Jaurès au Pôle et Métier d’art de Pantin,
dans une maisonette au milieu d’un parc


Ton atelier est-il dans ta maison ?


Non, mais il sera peut-être dans mon futur jardin


Quelle est ton nom de marque ? 


Aitäh est le nom de ma collection de céramique. Aitäh signifie “merci” en estonien, j’ai choisi ce mot pour remercier les personnes qui m’ont permis d’avoir ma première expérience avec la terre. C’était lors de mon voyage en Estonie auprès d’Ingrid, Urmas et les autres. C’était une très belle aventure !


Comment en es-tu arrivé la ?


Ca faisait un petit moment que je m’intéressais à la céramique et c’est en Estonie lors d’un échange que j’ai découvert cet artisanat, on produisait tout le temps. Le dessin nʼétait pas si présent, il sʼagissait de développer un imaginaire en exploitant de la matière. J’y ai trouvé quelque chose d’apaisant, beaucoup de patience.
La notion du temps est très présente dans cette discipline et j’aime en profiter.
Et il faut savoir être prêt à accepter les surprises !
La céramique est pour moi un moyen d’expression, dans un projet sans frontière entre arts, design et artisanat.
Après avoir obtenu un diplôme de designer, je suis allée sur Paris et c’est en faisant plusieurs belles rencontres que ma décision était prise, j’ai pu donc m’installer dans une pépinière et continuer cette passion pour la céramique dans un atelier.


Quelle est ta formation ?


Je suis très vite tombé dans l’univers créatif, les arts plastiques, passion pour le dessin. J’ai effectué mes études dans les arts appliquées à Bordeaux et au beaux arts de St-Etienne en design. Aujourd’hui je suis designer et céramiste. (artisans designer)


as-tu une autre activité en plus ?


Je donne des cours du soir chez les merveilleux céramistes Sara Théron et Corentin Brison et le samedi je m’occupe de l’atelier Clay auprès de Stéphanie et Ophélie. De temps à autre je réalise des projets en freelance pour des agences et des particulier à Paris.


Un objet dont vous ne pouvez pas vous passer ?


mon petit mètre et mon petit carnet Muji, il sont toujours dans mon sac, je mesure et note un peu tout et rien.


Quel est l’objet que tu as créé que tu préfères ?


Le petit champignon, encore un petit surnom.



Comment définirais-tu le style de ta maison ? 


Un espace reposant, simple et chaleureux avec une bonne tasse de thé.


Ta matière préférée ?


La porcelaine même si parfois je n’arrive pas trop à la maîtriser, j’aime beaucoup le papier, toute les textures, grammages, couleurs et effets différents


Un lieu préféré ?


Si c’est à Paris, ce serait Kodama un salon de thé que j’adore et la boutique A Rebours, si c’est une capitale, Berlin, si c’est une ville, Gand en Belgique.


Une destination ?


Le pays du soleil levant.


Une couleur que tu aimes particulièrement utilisée ?


J’utilise très peu de couleur, je reste souvent dans une gamme de blanc et beige, mais j’aime à certains moment ajouter une couleur flashy dans ce que je fais. C’est une petite touche d’énergie et de folie dans un univers méditatif et poétique, c’est le fluo.


Quel effet cela te fait de savoir tes objets dans une autre maison que la tienne voire même dans un autre pays ? 


Super contente ! Ca me fait plaisir que des personnes apprécient mes objets. Je les fabrique avec beaucoup d'attention.
Cela te fait-il quelque chose d’envoyer la pièce au client ou à une boutique, qu’elle ne t’appartienne plus, même si c’est pour la savoir en lieu douillet.
Oui, j’aime toute mes pièces, c'était difficile au début, car elles étaient toute vraiment unique, maintenant je réalise quelques collections en petites séries alors je peux toujours me garder un exemplaire. haha


Comment signes tu tes pièces ? Quelle fierté en tire-tu ?
Est-ce que tu t’imagines des choses dans le futur, sur des personnes trouvant ta pièce avec ta signature ?


Je signe mes pièces avec deux signes, symbole de connection, de partage, de fusion entre deux choses. A travers mon processus par exemple c’est lorsque j’assemble avec mes mains différentes pièces entres elles pour en créer une autre, c’est lorsque j’échange des idées avec mes amis... Il y a toujours un échange à un moment.
J’ai eu beaucoup de mal à signer mes pièces, certaines sont réversibles, je ne voulais pas qu’il y ai un nom, ça aurait été trop visible, j’ai donc décidé de faire un petit motif, très simple.


Votre playlist du moment ?


Beirut


Une chanson qui évoque le mieux tes pièces ? Ou une bande son que tu écoutes souvent quand tu crées tes pièces ?


une playlist des années 2000 lorsque je sais qu’une longue journée de production se prépare, je suis requinquée ha


Te rappelle tu de la plus étonnante remarque que l’on ait fait au sujet de ton travail, ou sur une de tes pièces ?


Peut-être pas la plus étonnante, mais une personne c’est approché de ma collection et c’est tout de suite approprié une pièce sans que j’ai eu besoin d’illustrer un usage et cela m’a fait très plaisir car c’est exactement ce que je souhaitais. Je travaille mes pièces à mi-chemin entre utilitaires et petites sculptures. Je remets en question les différentes manières d'utiliser un objet de tous les jours.
“Ici je verrai bien un oeuf à la coq et là disposé des mouillettes” une dame qui venait nettoyer ma salle juste avant que je passe mon diplôme en regardant mes pièces



L’artiste qui vous inspire le plus ? Pourquoi ?


J’aime la silhouette des pièces de Nicolette Johnson, la géométrie du groupe Memphis, le caractères des objets de Guillaume Delvigne, le travail de Féreol Babin autour des formes et de la matière et j’adore le travail du designer Sigve Knutson.


Votre pièce préférée dans votre maison ? Et pourquoi ? Ou raconte nous une anecdote qui a eu lieu dans cette pièce ?


le salon, tout petit mais il y a tous mes objets préférés


Votre odeur préférée ? 


Le coquelicot, ça me rappel mon enfance, les balades dans le sud-ouest en forêt et aux bords des rivières avec toute ma famille.


Quand as tu réalisé la première vente d’une de tes créations ? À qui ? Où ? Racontes nous un peu comment cela s’est passé et ce que tu as ressenti ?


En 2017 juste après mon diplôme dans la galerie boutique de la céramiste Maud Salençon qui m’a permis de pratiquer la céramique dans son atelier à
St-Etienne.
C’était plaisant de rencontrer et d’échanger avec les autres sur ma pratique.


quel futur investissement te plairait ? 


Avoir mon propre atelier avec mon amie Marie Vernier Lopin et continuer à faire de la magie avec la céramique.


Quelle est la chose que tu estimes vraiment chanceux d’avoir ?


Faire ce qui me plait et être soutenue par mes amies et ma famille


As-tu un projet particulier d’objets en tête que tu aimerais nous dévoiler ?


je travaille sur un soliflore mural ou/et à poser 

 

Nos dernières publications Instagram